SOUTENIR LA LUTTE DU PEUPLE SÉNÉGALAIS POUR LA DÉMOCRATIE ET L’INDÉPENDANCE NATIONALE


Le Comité de la Ligue internationale des luttes des peuples- section Afrique et Asie de l’Ouest (ILPS Afrique-AO) félicite le peuple sénégalais pour sa victoire face aux manœuvres du régime de Macky Sall visant à annuler l’élection présidentielle et à se maintenir au pouvoir. 

Le 3 février 2024, le président Sall du Sénégal a annulé l’élection présidentielle prévue le 25 février 2024. Ce coup d’État constitutionnel a été soutenu par la coalition Bennoo Bokk Yaakar du président et le Parti démocratique sénégalais. Deux jours après l’annulation, ces deux partis ont réussi à faire passer une loi à l’Assemblée nationale reportant l’élection présidentielle au 15 décembre 2023.

L’annulation de l’élection est la dernière d’une série de tentatives désespérées du régime en place pour s’accrocher au pouvoir. Elle s’inscrit dans la continuité des événements violents de mars 2021 et juin 2023 lorsque le régime a lancé des vagues de répression tuant plus de 50 manifestants, en blessant des centaines, en torturant et en emprisonnant plus de 1500 personnes et torturant plus de 1500 personnes, dont le président et le secrétaire général du parti d’opposition Pastef. Pastef défend la souveraineté nationale, le panafricanisme et la solidarité internationale contre l’impérialisme.

Aujourd’hui, cependant, le peuple sénégalais, comme un seul homme, s’oppose au coup d’État constitutionnel. Un large front de forces d’opposition et politiques, de mouvements citoyens. Les syndicats, les organisations religieuses, les organisations indépendantes, les personnalités et les universitaires disent « non » à l’annulation de l’élection. Leurs mobilisations de masse se sont heurtées à une répression féroce de la part des autorités, faisant quatre morts parmi les jeunes manifestants et de nombreux autres blessés et emprisonnés.

Les forces de l’opposition ont remporté une victoire provisoire surtout  lorsque le Conseil constitutionnel du Sénégal a déclaré illégal, le 15 février 2024, le report du scrutin. Le Conseil a rappelé que le mandat du Président s’achève le 2 avril 2024 et a demandé au régime d’organiser une élection présidentielle avant cette date.

Alors que le Président a promis de se conformer à la décision du Conseil constitutionnel. Nous appelons les forces de la démocratie au Sénégal à rester unies et vigilantes. La raison : Macky Sall a l’habitude des manœuvres politiques. Sa conférence de presse du 22 février l’illustre car sa déclaration était pour gagner du temps et de faire des manœuvres dilatoires pour ne pas respecter la décision du CC et la volonté populaire pour une élection avant le 2 avril 2024.

Long Live the Struggle of the Senegalese People for Democracy and National Independence!



Source link

Don't Miss

U.S. French and UK Naval Commanders Transit Key Strait of Hormuz In Show Of Force To IranSouth Front

From left to right, Vice Adm. Brad Cooper, commander of

Ang Bayan » Guatemala, niyayanig ng malalaking protesta

Sunud-sunod na malalaking protesta ang inilunsad ng mamamayan sa Guatemala